Retrouvez-moi au salon de l’industrie à Nantes le 6 octobre 2022

Je serai présente au Salon Industrie Grand Ouest à Nantes, sous la bannière RES-SOURCE pour vous proposer mes services et conseils en identité de marque et architecture d’intérieur.

N’hésitez pas à passer faire un 🖐, venir avec votre problématique afin que l’on en discute.
J’y serai le jeudi après-midi 6 octobre.

👉 Découvrez les animations proposées par le réseau Res-source ici : https://www.industrie-nantes.com/temps-forts/res-source

👉 Et pour télécharger votre badge gratuit, c’est ici : https://www.industrie-nantes.com/

 

 

Retrospective : Aménagement d’un restaurant d’entreprise

Contexte :

L’entreprise dispose d’un restaurant d’entreprise de 2000 m². Réparti sur 2 niveaux, ce restaurant avait besoin d’être modernisé pour accueillir ses salariés dans de bonnes conditions.

Fluidité du parcours client, mobiliers sur-mesure, signalétiques des espaces, décorations des murs et luminaires, sont autant de points qui ont été repensés de façon à séduire le plus grand nombre.

Nous avons conservé les mobiliers actuels qui étaient en bon état et avons adapté la décoration à l’existant, remanié quelques mobiliers de manière à les unifier davantage en rajoutant des éléments en bois.

La volonté du client était de retirer les TV également afin de retrouver un espace reposant, simple et plus authentique.

Le premier travail a été de redéfinir les mobiliers dans le but de scinder l’espace d’accueil des salariés. Le sens de circulation devient de cette manière plus naturel.

Un grand mobilier fait désormais office de mur, il permet d’afficher le menu et d’insérer les frigos de façon plus esthétique.

J’ai misé sur le bois, afin que cet élément s’harmonise au maximum à l’existant. La plupart des mobiliers ont été conservés et adaptés à la nouvelle image.

AvantAprès
AvantAprès

La signalétique est plus visuelle et permet de limiter les problèmes de tri lors du débarrassage.

AvantAprès

L’astuce ici, a été de poser des claustras pour cacher le côté des machines à café.

Une teinte foncée a été appliquée dans la cage d’escalier pour marquer davantage les espaces.

AvantAprès

Le mur orange a laissé place à une fresque peinte, réalisé par les artistes The Feebles. L’univers est poétique et coloré. Cette fresque vient dynamiser l’ensemble du rez-de-chaussée. Elle est aussi le lien entre tous les espaces puisque des éléments sont présents en rappel un peu partout dans le restaurant.

Nous avons conservé tous les mobiliers qui étaient en bon état et avons adapté les couleurs de la fresque en conséquence. 

AvantAprès

Le mur rose existant a été remplacé par une couleur plus neutre et plus moderne. La cage d’ascenseur a été habillée de végétaux stabilisés par l’entreprise Végétal Indoor. J’ai opté pour un mélange de végétaux et de bois pour créer le lien avec le reste de l’espace. 

AvantAprès

Même travail qu’au RDC, à l’étage, nous retrouvons le magnifique travail by The Feebles sur une fresque de plus de 10 mètres de long.

AvantAprès

Des éléments de la fresque se détachent et se retrouvent dans l’ensemble du bâtiment en version adhésive pour créer le lien.

La signalétique en bois est également présente sur les deux étages et constitue avec les fresques, le fil rouge du restaurant.

J’ai opté pour deux essences de bois afin de pouvoir les positionner sur fond clair comme sur fond foncé.

Le projet n’est pas tout à fait terminé puisqu’il reste les suspensions à poser et les claustras à mettre sur l’ensemble de l’espace pour donner un aspect moins spacieux et plus convivial à l’ensemble.

Rendez-vous en novembre avec les nouvelles photos !

Vous aussi, vous avez un projet ? N’hésitez pas à me contacter

Retrospective PROJET | Cabinet avocat

Je vous propose une rétrospective d’un projet de création de nom, de création d’un design et d’un univers graphique pour un cabinet d’avocat.

Vous le verrez, cela ne doit rien au hasard !

La 1ʳᵉ étape, une fois le brief avec le client établit : je travaille sur un brainstorming. De longues listes se chevauchent pour aboutir à un maximum de mots en rapport, de près ou de loin, avec le sujet !

Je vous explique tout sur ce point dans mon article portant sur la création de nom : ici

 

Plusieurs propositions de noms sont ressorties du long travail de brainstorming. Ma cliente a choisi parmi les propositions suivantes.

Une fois le nom retenu, j’ai travaillé sur la forme. D’abord sur papier

Puis, sur ordinateur. Je travaille essentiellement en niveau de gris pour ces premières recherches. Cela me permet de voir tout de suite si un logo fonctionne !

Je passe ensuite à la couleur et propose à ma cliente 3 versions différentes de logos.

 

Son choix s’est arrêté sur la 2ème proposition. Celle-ci a été retravaillée de façon à coller au souhait et à l’image que voulait donner ma cliente pour son entreprise.

 

L’étape suivante consiste à développer l’univers graphique sur les autres supports.

Une charte graphique est ensuite établie. J’en reparlerai dans un prochain post 🙂

 

Vous aussi, vous avez un projet ? N’hésitez pas à me contacter

Comment trouver un nom d’entreprise ?

Vous souhaitez créer votre entreprise mais vous n’arrivez pas à trouver un nom percutant ?

Je vous livre quelques conseils et erreurs à éviter afin de trouver le nom idéal.

La première étape consiste à décrire votre marché en répondant à ces questions.

1/ Quel est votre positionnement ?

  • Client cible : Description comportementale et démographique succincte des clients que vous voulez attirer.
  • Définition du marché : Catégorie dans laquelle votre entreprise se positionne.
  • Promesse de marque : Votre avantage le plus convaincant (émotionnel/rationnel)
  • Valeurs : Quelles sont les valeurs que vous souhaitez mettre en avant sous forme de 3 mots clés

2/ Remue-méninges

Faites-vous des petits papiers autour de ce positionnement. Écrivez les mots qui vous inspirent.

N’hésitez pas à faire participer vos proches et amis, plus vous serez nombreux, plus les associations d’idées fuseront !

Cette session doit être un espace d’effervescence où il ne faut rien se refuser.

Dans un second temps, n’hésitez pas à vous aider d’un dictionnaire de champ lexical et de synonymes comme : Rimes Solides

Préférez des sessions d’1h en plusieurs fois, plutôt que des demi-journées. Vous serez plus efficace pour trouver de nouvelles idées.

Une fois que ce brainstorming est suffisamment fourni, faites le tri !

 

Les post-it sont assez pratiques pour cela. Personnellement, j’utilise un grand mur pour y coller mes papiers : d’un côté, gardez les termes intéressants, de l’autre les choses que vous ne voulez pas conserver.

 

Tentez de les classer par genre : descriptif / émotionnel / imagés / noms propres /, etc. Cela permet de faire ressortir les thèmes récurrents et importants.

Essayer de couper les mots en deux, voyez si une partie du mot peut être conservée pour en former un nouveau.

Pensez à la sonorité du mot. Une terminaison en « A » aura une connotation plus féminine qu’une terminaison en « o » par exemple.

 

Source Columbus interactive marketing

3/ Aidez-vous de générateurs de noms en ligne

Même si ceux–ci ne vous donneront pas la solution, ils vous aideront à cheminer vers d’autres idées. Il en existe de nombreux, pour ma part, j’utilise Naminum.

Vous pouvez également trouver des acronymes (prononçables) avec l’aide de cet outil : Dcode

Sachez qu’un nom, même inventé, est toujours plus facile à retenir que des initiales.

 4/ Regardez dans les moteurs de recherche de prénoms pour enfants.

(Et pourquoi pas !), dans tous les cas, vous trouverez des prénoms très peu communs et vous pourrez choisir une terminaison spécifique, le nombre de syllabes, etc. Exemple : Tonprenom

5/ Vous trouverez aussi de l’inspiration dans les dictionnaires latins.

Vous pourrez alors rechercher des termes en lien avec votre activité, une spécificité, une valeur à mettre en avant : Grand-dictionnaire-latin

6/ Imaginez l’apparence visuelle que vous souhaiteriez donner à votre entreprise.

Si votre entreprise était une image, que serait-elle ? Un objet ? Une couleur ? Un animal peut-être ? 

Une fois ces recherches faites, tentez de lister les idées intéressantes que vous avez (8/10 noms) et posez-vous les questions suivantes :

  • Ce nom est-il prononçable / simple ?

À moins de miser sur l’humour comme Ikea, il est important d’opter pour un nom facilement prononçable qui sera facile à épeler et à retenir pour vos clients.

  • Ce nom est-il suffisamment court ?

En effet, plus le nom choisi sera long et plus, il sera difficile de le retenir

  • Ce nom signifie –t-il quelque chose dans une autre langue ?

Attention à ne pas commettre d’impairs même si vous n’avez pas l’ambition de vous développer à l’international. Recherchez a minima en anglais que ce nom ne soit pas une injure ou un terme négatif dans une autre langue.

 Aimeriez-vous goûter cette boisson Croate par exemple ?

Source

  • Ce nom peut-il facilement s’adapter à l’évolution de l’entreprise ?

C’est-à-dire qu’il ne classe pas votre entreprise dans une case spécifique ou un seul produit.

  • Ce nom fait-il sens face au positionnement de mon entreprise ?

Client cible / Définition du marché / Promesse de marque / Valeurs (je vous renvoie au début de cet article).

  • Ce nom est-il libre ?

C’est la question de base, mais il est important de vérifier ses sources pour éviter tout problème de plagiat.

Vérifiez dans un premier temps sur Info Greffe ce qui vous donnera une première idée sur l’originalité de votre nom.

Vous devrez ensuite vérifier auprès de L’INPI si le nom que vous avez en tête n’est pas déjà pris : Data INPI

Il faudra alors rechercher par secteurs équivalents à votre domaine (n’hésitez pas à ratisser large) :

Vous devrez choisir la/les classe(s) dans un répertoire appelé classification de Nice : Classification de Nice

Sachez que plusieurs entreprises peuvent s’appeler de la même façon si elles n’opèrent pas dans le même secteur d’activité et n’appartiennent pas à la même classe de dépôt de marque.

Prendre conseil auprès d’un juriste est toujours un bon moyen d’assurer ses arrières !

 

Votre visibilité sur internet est également un point à vérifier :

Le nom de domaine* est-il disponible ?

Vous pouvez le savoir sur le site de l’Afnic ou chez votre hébergeur internet.

Nom de domaine * : C’est le nom de votre site internet, pour faire très court. Ici : les-prismes.fr

De la petite dizaine de noms sélectionnée, vous ne devriez plus en avoir beaucoup à cette étape 😉

Vous pensez avoir enfin trouvé le nom idéal ?

N’hésitez pas à tester le nom auprès de vos proches. Tout le monde ne sera pas d’accord, mais vous aurez au moins une tendance sur la perception de votre nom.

Vous pourrez ensuite y ajouter une baseline* lors de l’étape suivante qui est la création de votre logotype et de l’univers de votre marque.

La baseline* c’est la petite phrase sous le logo de votre entreprise qui permet de vous positionner de façon plus précise.

Je vous invite à le déposer auprès de l’INPI.

Comptez 190 € pour déposer votre nom en France sous une classe et 42 € par classe supplémentaire.

Achetez ensuite votre nom de domaine (une dizaine d’euros/an) et créez vos espaces sur les réseaux sociaux que vous souhaitez exploiter par la suite.

 

Vous l’aurez compris, la création de nom n’est pas une étape à prendre à légère et peut s’avérer compliquée.

N’oubliez pas qu’entre l’idée de génie et la très mauvaise idée, il n’y a qu’un pas ! 

Source : @lolcoiffeur Insta

 

Faire appel à un « exp’hair » peut-être une bonne solution et surtout un gain de temps.

Je vous propose mes services, pour la création de votre nom. N’hésitez pas à me consulter pour une demande de devis :

À vous de jouer !

Caroline Chrétien.

On se donne RDV ?

Un nouveau nom mais toujours la même passion !

Indépendante depuis 2014 sous le nom DesignEMOI, j’ai souhaité développer mon activité afin de relever de nouveaux challenges, me renouveler et aborder les projets de façon plus globale pour trouver davantage de sens à ma façon de travailler. C’est pourquoi depuis ce début d’année, j’ai crée Les Prismes.

Pourquoi les Prismes ?

Mon métier est atypique puisqu’il mêle plusieurs métiers à la fois : naming de marque, graphiste, architecte d’intérieur et décoratrice.

C’est cette diversité qui me caractérise, celle qui me fait avancer et qui m’a donné l’envie de créer ma société.

Ça fait maintenant 10 ans que je suis spécialisée dans une démarche globale. Cette phrase peut paraitre antinomique et pourtant, le design global est une vraie spécialité.

Être multi-facettes (comme le Prisme :))

– C’est travailler de manière intelligente pour réfléchir aux projets de façon transversale et éviter les maladresses et incohérences.

– C’est avoir des connaissances dans de nombreux domaines pour passer de l’un à l’autre sans problème. On ne s’ennuie pas !

– C’est s’intéresser, être curieux et avoir envie de progresser sans arrêt pour en apprendre toujours plus.

Et pour vous ?

– C’est faire confiance à un professionnel qui a une vision sur l’ensemble de votre communication.

– C’est permettre à votre projet de rayonner autant sur le papier, que dans votre commerce, bureau, local et de mettre en avant ce lien qui marquera la différence.

– C’est un gain de temps, avec un interlocuteur. Vous ne faites pas le lien entre plusieurs professionnels.

Pourquoi Les Prismes ?

Parce que je travaille plusieurs facettes du design… Le prisme est une représentation graphique formant le lien entre les 3 domaines proposés.

Naming =

L’image associée est le prisme de Kapferer, aussi appelé prisme d’identité de marque. Il booste la visibilité d’une entreprise en perfectionnant son branding.

La cible représente le but à atteindre, l’objectif.

Graphisme =

L’image associée est le prisme optique qui décompose la lumière. De la même manière qu’en graphisme où les couleurs ont un rôle important à jouer.

Architecture =

L’image associée ici est le cube et son volume en 3D que l’on associe facilement à une pièce, un bâtiment.

Le logo représente une vision globale et croisée avec les 3 facettes visibles des services proposés par Les Prismes.

On se donne RDV ?